07.12.2017, 08:07

Entre le vélociraptor, le cygne, et le pingouin: un dinosaure "très bizarre" a été découvert

chargement
"Halszka" appartient à la famille des droméosaures, dont il partage la lignée avec le Vélociraptor, le prédateur effrayant des films Jurassic Park.

 07.12.2017, 08:07 Entre le vélociraptor, le cygne, et le pingouin: un dinosaure "très bizarre" a été découvert

paléontologie Une nouvelle espèce de raptors "très bizarre" a été découverte : "un mélange entre un vélociraptor, une autruche et un cygne avec un museau de crocodile et des ailes de pingouin". Ce petit prédateur, "Halszka" ou Halszkaraptor escuilliei, vivait il y a environs 72 millions d'années en Mongolie.

Des pattes de vélociraptor, un cou de cygne et des ailes de pingouin: des chercheurs révèlent l'existence d'une nouvelle espèce de raptors "très très bizarre", aussi à l'aise sur terre que dans l'eau, une première pour un dinosaure.

"Il faut imaginer un mélange entre un vélociraptor, une autruche et un cygne avec un museau de crocodile et des ailes de pingouin", décrit à l'AFP, Paul Tafforeau, paléontologue au Synchrotron européen de Grenoble (ESRF), coauteur de l'étude. "Il fait un peu extraterrestre", ajoute le chercheur.

Le surprenant petit prédateur, nommé "Halszka" pour Halszkaraptor escuilliei, vivait en Mongolie au Crétacé, il y a environ 72 millions d'années, selon une étude publiée mercredi dans Nature.

"Halszka" appartient à la famille des droméosaures, dont il partage la lignée avec le Vélociraptor, le prédateur effrayant des films Jurassic Park. Il en a la queue, mais dans une version plus courte, et les pattes arrière. "Des pattes de bipèdes capables de courir", précise le chercheur.

 

 

Un cou repliable

Plus étrange: ce petit dinosaure d'un mètre vingt environ possédait aussi certaines caractéristiques de prédateurs aquatiques: des dents et un museau de crocodile et un très long cou ressemblant à celui du cygne.

Selon les chercheurs, l'animal, en embuscade, le repliait en S puis le projetait très rapidement, bouche ouverte, au passage des poissons. "Halszka est encore capable de courir et de chasser sur terre tout en étant capable de nager et de pêcher dans l'eau", résume Paul Tafforeau. Une première chez les dinosaures.

Accès libre

Pour couper court à toute polémique autour de l'authenticité du fossile, les chercheurs ont décidé de livrer en accès libre toutes les données récoltées. "c'est le fossile sur lequel on a fait, à ce jour, le plus d'expériences", précise Paul Tafforeau.

Aujourd'hui, c'est l'unique représentant d"une forme terrestre qui s'est adapté à l'amphibie".

Mais cette espèce n'a pas eu le temps de poursuivre son évolution. Sept mille ans après qu'"Halszka" ait profité des joies de la nage, les dinosaures disparaissaient de la surface du globe.

 

 

ATS

À lire aussi...

PaléontologiePaléontologie: un dinosaure carnivore découvert dans une carrière d'argile en ArgoviePaléontologie: un dinosaure carnivore découvert dans une carrière d'argile en Argovie

évolutionLes mammifères sont devenus diurnes après l'extinction des dinosauresLes mammifères sont devenus diurnes après l'extinction des dinosaures

vandalismeTrois dinosaures décapités dans un musée australienTrois dinosaures décapités dans un musée australien

Top